4 conseils clés d'optimisation des moteurs de recherche pour votre site Web multilingue en 2022

Pour configurer un site web dans plusieurs langues, plusieurs facteurs d'optimisation multilingue des moteurs de recherche (SEO) sont à prendre en compte.

Les éléments qui contribuent à un bon référencement ont également tendance à améliorer l'expérience utilisateur globale. Vous assurer que votre site est bien classé bénéficiera donc fortement à votre entreprise mais aussi à vos clients.

Des outils faciles à utiliser, comme Yoast, ont révélé le « secret » du référencement à tous les propriétaires de sites : que vous restiez au fait des bonnes pratiques actuelles en matière de référencement est donc plus important que jamais. Découvrez la checklist SEO pour WordPress complète - pas uniquement sur le référencement de sites multilingues - en consultant cet excellent article de Kinsta.

En matière de référencement multilingue, il faut avant tout s'assurer que les internautes voient les pages correspondant à leur localisation. Vous voulez également éviter les pénalités pour le contenu considéré comme dupliqué. Heureusement, Google a défini quelques bonnes pratiques en matière de référencement multilingue, et il existe un certain nombre de mesures que vous pouvez prendre pour améliorer votre classement.

Dans ce post, nous examinerons quelques-unes des mesures que vous pouvez prendre dans le cadre d'une bonne stratégie de marketing de contenu, visant à exploiter au mieux l'algorithme pour apporter plus de trafic organique à votre site multilingue.

Référencement multilingue : de quoi s'agit-il, et quand l’utiliser ?

Le SEO multilingue consiste à optimiser le contenu de votre site web dans différentes langues, de manière à être visible sur des nouveaux marchés, et à ce que les internautes de différents pays puissent trouver votre site web avec la recherche organique.

Les experts SEO vous diront que le référencement multilingue nécessite l'optimisation du contenu de votre site pour les locuteurs natifs de la langue résidant dans d'autres pays que le vôtre.

La majorité du contenu Internet est en anglais américain, qui pourrait bien être votre langue maternelle. Mais l'anglais n'est que la troisième langue la plus parlée dans le monde : procéder à une optimisation multilingue pour moteurs de recherche en vue de toucher un public aussi large que possible présente donc des avantages. Même si la majorité de votre public cible se trouve aux États-Unis, vous constaterez que tous vos visiteurs n'ont pas l'anglais comme langue maternelle.

Il est tentant de compter sur Google Translate, qui, en théorie, peut être utilisé par les non-anglophones pour traduire les résultats d'une recherche Google ainsi que le contenu de votre site. Mais en réalité, en mettant en œuvre une stratégie de SEO multilingue dédiée, vous obtiendrez un résultat bien supérieur en termes de qualité de traduction comme de référencement.

Apprenez-en plus sur la façon dont Weglot gère le référencement multilingue de votre site web traduit.

Planifier sa stratégie de SEO multilingue

Vous avez donc décidé d’adopter une stratégie de SEO multilingue : très bon choix. Mais à quoi devez-vous faire attention lorsque vous planifiez cette stratégie et réfléchissez à son adéquation avec votre stratégie de marketing digital, à visée plus large ?

Toute stratégie d'optimisation de votre contenu pour les moteurs de recherche doit commencer par une connaissance de votre public et de ses habitudes de recherche, qui peuvent différer entre vos pays cibles et votre pays natal. Examinez les langues cibles parlées par votre public et assurez-vous que vous avez des solutions spécifiques aux pays, qui proposent une traduction de votre contenu et de vos métadonnées SEO dans ces langues.

Les habitudes de navigation sur Internet peuvent également différer d'un pays à l'autre. Prenez donc en compte ce qui suit :

  • Utilisation des médias sociaux et réflexion sur la manière de les utiliser pour améliorer votre référencement sur site.
  • Recours aux backlinks pour multiplier la création de liens dans d'autres pays et marchés multilingues.
  • Stratégie de contenu et termes de recherche : existe-t-il un contenu qui bénéficierait de la localisation pour attirer plus efficacement du public dans d'autres territoires et langues ? Pouvez-vous ajouter du nouveau contenu destiné à des publics internationaux ?
  • Statistiques des visiteurs : utilisez Google Analytics et le géociblage pour identifier la provenance de votre trafic en temps réel, ainsi que le pourcentage de celui des recherches, et comparez le résultat à votre objectif.
  • E-commerce : si vous êtes à la tête d'un magasin international, vous devrez également tenir compte des devises ainsi que de la manière dont les produits répondent aux besoins des différents marchés, et dont vous pouvez les optimiser dans le cadre de vos efforts locaux en matière de référencement.
  • Votre nom de domaine : avez-vous besoin d'un nom différent dans différentes langues, ou votre nom de marque sera-t-il reconnaissable par des non-anglophones ?
  • Pages web générées par un moteur de recherche ou SERP : sont-elles différentes selon les territoires ? Examinez comment vos requêtes apparaissent sur différentes versions de recherche Google.

Comment améliorer votre référencement multilingue

Il y a 5 étapes clés à suivre pour optimiser le classement de votre contenu pour les moteurs de recherche : étudions-les plus en détail !

1. Utilisez des URL dédiées

L'une des principales craintes liées aux sites multilingues est le contenu dupliqué.

Bien que tout contenu dupliqué ne soit pas forcément préjudiciable, un contenu qui apparaît dans plusieurs URL peut entraîner des pénalités, comme un moins bon classement, et même des problèmes d'indexation.

Afin d'éviter les pénalités liées aux contenus dupliqués, Google recommande dans ses bonnes pratiques l'utilisation d'« URL dédiées » qui comprennent un indicateur de langue. 

Cet indicateur permet aux moteurs de recherche comme aux utilisateurs d'identifier la langue uniquement à partir de l'URL. Vous pourriez par exemple avoir www.exemple.com pour la page originale, www.exemple.com/fr/ pour la version française, www.exemple.com/de pour la version allemande, et ainsi de suite.

Le placement de l'indicateur de langue dans l'URL dépend de la structure URL choisie, et notamment de l'utilisation de domaines de premier niveau national (ccTLD) ou de sous-domaines dédiés pour votre propre site. Pour dire les choses clairement, les trois choix sont les suivants :

  1. Domaine de premier niveau (par ex. www.exemple.fr)
  2. Sous-domaine (par ex. www.fr.exemple.com)
  3. Sous-répertoire (par ex. exemple.com/fr/)

Ceci étant dit, un indicateur de langue peut lui aussi être mal interprété. Définir vos paramètres URL est donc une étape importante à considérer pour vous assurer que votre site est compatible SEO, mais c'est loin d'être la seule. 

Même si toutes ces options ont leurs avantages et inconvénients, les sous-répertoires sont faciles à configurer et à entretenir. Nous les utilisons dans la solution de traduction Weglot, qui utilise des règles de réécriture qui créent une URL unique pour chaque langue.

Gif montrant les URL uniques de Weglot pour différentes langues

2. Utilisez des balises hreflang

En plus des indicateurs de langue mentionnés plus haut, Google utilise également des attributs hreflang pour aider à déterminer à la fois la langue de la page et la région à laquelle elle est destinée.

Ces balises peuvent être insérées dans l'en-tête de la page originale ou envoyées via un plan de site. Par exemple, une balise hreflang faisant référence à une page française destinée à des lecteurs au Canada pourrait ressembler à ceci :

<link rel=”alternate” hreflang=”fr-ca” href=”http://example.com/fr/” />

Si une page est destinée à plusieurs régions, plusieurs attributs hreflang peuvent être ajoutés. Il faut toutefois signaler que tout ce processus est à la fois complexe et chronophage, surtout pour les débutants (même l'expert SEO de Google le dit – dommage !).

Tweet de John Mu, porte-parole de Google. Son post dit « TBH hreflang est l'un des aspects les plus complexes du référencement (sinon le plus complexe).  Ça paraît aussi simple qu'une balise méta, mais ça devient rapidement très difficile. »

Cette étape étant déjà prise en charge par notre solution de traduction Weglot, vous n’avez pas à vous soucier d’ajouter votre propre code. Vous pouvez également utiliser le vérificateur de balises hreflang de Weglot, bien utile, pour voir si tout est configuré correctement.

3. Respectez une langue par page

Il peut être tentant de traduire certaines parties d'une page web en laissant d'autres parties dans la langue d'origine. Les quelques cas où le contenu d'une page peut être en plusieurs langues sont les suivants :

  1. Le contenu principal est traduit, mais le texte de navigation est dans la langue d'origine.
  2. Le contenu généré par les utilisateurs (comme les discussions sur les forums et les commentaires) est disponible dans différentes langues.

Dans ces deux cas, les informations sur la langue et la région souhaitées pour la page peuvent être clarifiées en ajoutant les balises hreflang évoquées précédemment.

Cependant, une page contenant plusieurs langues peut nuire à l'expérience utilisateur. Dans le premier cas, le lecteur peut comprendre le contenu principal, mais avoir du mal à naviguer vers d'autres pages. Dans le second cas, le contenu créé par les utilisateurs en différentes langues peut perdre en contexte et entraîner une confusion voire même une frustration chez le lecteur.

Heureusement, lorsque vous traduisez vos pages à l'aide de notre solution de traduction Weglot, celle-ci détecte automatiquement l'ensemble du contenu, y compris le contenu provenant d’applications tierces, et vous êtes donc assuré que tout sera intégralement traduit.

4. Traduisez vos métadonnées

Lorsque vous créez un site web multilingue, vous voulez également être sûr que la traduction couvre plus que le seul contenu. Vos métadonnées constituent un autre élément essentiel de votre site, qui vous aidera à être mieux classé pour les nouveaux pays que vous ciblez.

Mais ce n'est pas toujours aussi simple que de traduire les métadonnées mot à mot – bien que ce processus reste très simple avec Weglot. Une fois la solution Weglot ajoutée à votre site, celle-ci détecte vos métadonnées automatiquement et vous donne un premier jet de traduction automatique, que vous pourrez modifier manuellement par la suite.

L'interface de traduction de Weglot

Ce qui constitue un mot-clé dans la langue d'origine de votre site ne le sera pas nécessairement une fois votre site traduit. Autrement dit, vous devrez effectuer une nouvelle recherche de mots-clés pour vos nouveaux marchés cibles,

Vous pourrez facilement effectuer cette recherche avec Ahrefs ou Ubersuggest. Il s’agit tout simplement d’utiliser leurs explorateurs de mots-clés et de saisir un mot-clé traduit, de sélectionner le pays que vous ciblez et d’examiner les résultats pour vous donner une meilleure idée de ce que vos clients potentiels pourraient rechercher.

Exemple de mots-clés en France pour « vin rouge »
Exemple de mots-clés en France pour « vin rouge »

Astuce supplémentaire : assurez-vous que votre site web se charge rapidement

L'un des points relativement faciles à améliorer pour votre référencement multilingue (et votre référencement en général) est la rapidité de chargement de votre site web. Depuis juillet 2018, le temps de chargement des sites web est devenu un facteur clé de leur classement pour les moteurs de recherche. Autrement dit, chacun des efforts entrepris pour améliorer la rapidité du chargement de votre site web aura une influence directe sur son trafic, surtout si certaines de vos pages sont lentes à charger (+ 3 secondes).

Il existe un certain nombre de mesures gagnantes que vous pouvez mettre en œuvre pour faire une différence significative en termes de temps de chargement, dont les suivantes :

  • Installation d'un plugin permettant la mise en cache des pages 
  • Mise en cache du navigateur
  • Intégration d'un CDN à votre site web
  • Optimisation de la taille de vos images (Short Pixel, WP Smush et Imagify)

La plupart de ces optimisations sont assez techniques. Bonne nouvelle : en utilisant WordPress pour créer votre site, vous avez accès à pléthore de plugins, qui se chargeront de ces optimisations de vitesse sans que vous ayez à toucher une seule ligne de code. Les plugins, tels que WP Rocket, corrigent la plupart des problèmes identifiés par PageSpeed Insights de Google, y compris les points abordés plus haut.

Un autre moyen efficace - et important - d'améliorer la vitesse de chargement de votre site est de vérifier votre plan d'hébergement. La plupart des plans d'hébergement sont relativement bon marché, car les ressources du serveur sont partagées entre votre site et des centaines, voire des milliers d'autres sites web, ralentissant le processus. Vous pouvez consulter les excellentes critiques de notre partenaire CollectiveRay, comme celle-ci : « L'hébergement VPS proposé par InMotion Hosting vaut-il le coup ? (7 réflexions) ».

Conclusion

Lors de la création d'un site multilingue, de nombreux facteurs SEO importants sont à prendre en compte. Vous devez vous assurer que votre contenu n’est pas considéré comme dupliqué, et que vous avez clairement défini le profil du lecteur qui visitera chacune de vos pages.

La résolution de ces problèmes améliorera non seulement votre classement, mais aussi l'expérience utilisateur globale. Heureusement, les puissants outils de traduction de Weglot peuvent en grande partie s'en charger.

Dans cet article, nous vous expliquons quelles sont les démarches à suivre pour rendre votre site SEO-friendly. Récapitulons brièvement nos conseils :

  1. Utilisez des URL dédiées.
  2. Utilisez des balises hreflang.
  3. Respectez une langue par page.
  4. Traduisez vos métadonnées.
  5. Vérifiez la vitesse de chargement de votre site web.

Vous avez des questions concernant l'optimisation de votre site multilingue pour les moteurs de recherche ? Contactez-nous à l'adresse support@weglot.com – nous restons à votre entière disposition pour y répondre.

Vous souhaitez essayer Weglot gratuitement ?
Testez notre version d'essai gratuite de 10 jours et voyez à quelle vitesse vous pouvez avoir un site web multilingue opérationnel !